Jeûner.co

Jeûner.co

Articles Naturo

Les Ondes électromagnétiques en faits

Onde-d'énergie 1263021 6569Aujourd’hui, pour la plupart des individus qui consomment du bio, il n’est par exemple pas question de consommer des OGM. En ce qui concerne les ondes, nous sommes immensément loin de ce recul et de cette prise de position. Pourquoi ?

La majorité des gens savent plus ou moins que les ondes, ça peut avoir des répercussions au niveau du corps. Cependant, même dans les milieux très avertis comme le monde du bio et des naturopathes, il règne un très grand flou à ce propos. Je l’ai vérifié moi-même à maintes reprises. En effet, les différents faits présentés dans la suite de cet article sont purement et simplement inconnus pour la plupart pour ne pas dire l’écrasante majorité. Malgré tous les scandales sanitaires et autres, l’illusion qu’il est impossible de nous vendre des objets potentiellement dangereux reste bien ancrée dans les esprits. De plus, les ondes, c’est invisible, inodore, incolore… Alors cela reste assez abstrait. Difficile d’imaginer que cela nous traverse bel et bien. Pourtant, voici quelques faits qui peuvent soulever un réel questionnement quant au sujet des ondes.

LES NORMES…

Le téléphone portable…

Pour ce qui concerne les téléphones portables, la seule norme ou mesure qui a été réalisé est le DAS ou débit d’absorption spécifique. Beaucoup de gens n’en ont même pas entendu parler. Ceux qui achètent un téléphone portable en cherchant un DAS faible ne savent pas à quoi il correspond vraiment. Alors voilà comment est calculé le DAS. On met du sérum physiologique dans un bocal du volume du cerveau. Ce bocal est mis dans la tête d’un mannequin. L’hypothèse de base est que le sérum physiologique se comporte comme le cerveau. On expose ce mannequin à un téléphone portable allumé pendant 6 minutes et on mesure l’élévation de température. Mais on l’exprime en Watt/kg, cela fait plus savant et on est sûr que seuls les bons en physique vont y comprendre quelque chose. La norme est de 2 Watts / Kg. Cela correspond à 1/50 de degré maximum au niveau de la tête et du tronc. Que penser d’un produit qui est commercialisé sur ce seul test pour évaluer sa dangerosité ?

Autre exemple, les lignes à haute tension…

La norme admissible pour la population est de 100 µTesla pour le champ magnétique. C’est ce qui est mesuré à environ 1 mètre du câble. Cela signifie en clair que la norme reconnait que vivre à 1 mètre du câble d’une ligne à haute tension 24h sur 24h ne représente aucun danger…

L’informatique…

Les seules normes existantes sont des normes techniques. Voyons ce qu’en a dit ICL (International Computers Limited), en 1992 : « Ces valeurs ne peuvent cependant pas être considérées comme des limites pour la santé. »

Ce qu’il faut savoir c’est que les normes des appareils émettant des champs électromagnétiques (CEM) sont basées historiquement sur des recommandations d’industriels.


CHIFFRE D'AFFAIRE ET DEVELOPPEMENT SPECTACULAIRE DES CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES

Le chiffre d’affaire des services mobiles représentait 20 milliards d’euros en 2011, en France. Pour comparatif, l’industrie pharmaceutique qui a plusieurs dizaines d’années génère 50 milliards d’euros par an en France toujours, sur ces dernières années…
Le développement des extrêmement basses fréquences s’est réalisé de façon spectaculaire après la guerre 1945, avec la généralisation de l’électricité domestique.
L'évolution de la téléphonie mobile (et les micro-ondes) à l’échelle planétaire s'est jouée sur les 15 dernières années. Voici quelques chiffres concernant le nombre d’abonnés au téléphone mobile cellulaire depuis 1978 :
- en 1978 : 0 abonné au téléphone mobile cellulaire dans le monde
- en 1990 : 11 millions
- en 1998 : 300 000 millions
- en 2013 : 6,84 milliards d'abonnés au téléphone mobile cellulaire dans le monde pour une population de 7 milliards d'individus...
Avec tout le déploiement des antennes relais qui va avec…


LA POSITION DU CIRC, CREE PAR l’OMS

Juin 2001 :
Le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer), classe les Extrêmement Basses Fréquences (ELF) dans la catégorie « 2B » (c’est-à-dire « facteur cancérogène avec des preuves limitées ou possibles »), au même titre que  le pesticide DDT ou le plomb et l’amiante avant le scandale. Cela concerne surtout l’électricité domestique.
31 Mai 2011 :
Le CIRC classe les ondes ayant une fréquence de 30 kHz à 300 kHz dans cette même catégorie. Au sein de ce spectre, le rayonnement des CEM émis par les téléphones portables représente la situation d’exposition la plus intense et la plus répandue.
Malgré cette reconnaissance, aucune mesure n’a été prise depuis.


LES ASSUREURS NE REMBOURSENT AUCUN DEGATS LIE AUX ONDES DEPUIS 2003 (article du Figaro du 19 février 2003)

Aux états  et aux organismes sociaux d’assurer les risques… pour :
… les dommages, pertes… causés directement ou indirectement par, résultant de ou lié de quelque manière que ce soit aux champs électromagnétiques,
… de toute source de radiations ionisantes, des propriétés radioactives, toxiques explosives ou autres propriétés dangereuses des combustibles nucléaires, produits ou déchets radioactifs
… aux organismes génétiquement modifiés (OGM)
… à l’encéphalopathie spongiforme (TSE ou vache folle), en ce compris dans sa manifestation chez l’homme.
Autrement dit, si problème il y a, c’est l’état qui est en charge de payer pour les problèmes pouvant émerger pour ce qui est cité : les champs électromagnétiques, les OGM, le nucléaire, la vache folle. Alors est-ce bien raisonnable qu’il y ait une reconnaissance publique de ce que cela pourrait occasionner ?
Et pour ne citer qu’un exemple, sur l’effet possible des ondes, reprenons la dernière étude en date. L’étude Cérénat rendue publique en mai 2014, réalisée par le Dr Gaëlle Coureau et ses collègues de l'université de Bordeaux : 30 minutes de téléphone portable par jour, soit 15h par mois multiplie par 2 ou 3 le risque de tumeur agressive au cerveau.


Ces faits peuvent peut-être vous motiver pour chercher plus avant ce qu’il en est réellement de l’impact des ondes. C’est ce que je développe avec Alexis Le Moal au sein des cours proposés à l’école Hygie sur ce sujet, pour que l’hygiène de vie incluant l’exposition aux ondes soit intégrée à l’approche naturopathique de l’individu. Avec aussi la question des solutions dont nous disposons aujourd’hui.

Article écrit par Elise Giradi, biologiste et naturologue, ayant écrit plusieurs articles sur le sujet des ondes. Le dernier en date est celui sur « L’impact des ondes sur l’environnement » - Biocontact mars 2014.

En complément, voici quelques éléments résumés extraits du livre sorti en 2008 "le téléphone portable, gadget de destruction massive" sur des impacts écologiques et humains de la construction des téléphones portables et leurs déchets quand ils sont jetés…

1- le téléphone portable est un concentré de nuisances déjà à cause des puces électroniques. Les éléments nécessaires à la fabrication d'une puce de 2 grammes sont : 1,7 kg d'énergie fossile, 1 m3 d'azote, 72 g de produits chimiques et 32 l d'eau. Dans la Silicon Valley à la française à 20 km de Grenoble, à Crolles est implantée l'Alliance, unité de production de STMicrolectronics. L'usine à puces consomme 40 millions de kilowatts/heure d'électricité (l'équivalent de 20 000 foyers) et 25 millions de kilowatts/h de gaz naturel par an... etc

2- Pour nettoyer les plaques de silicium sur lesquelles sont gravés des circuits électroniques, l'Alliance engloutit 700 m3 d'eau par heure, l'équivalent d'une ville de 50 000 habitants. Pendant ce temps les massifs alentour, les glaciers fondent à vue d’œil et avec eux les réserves qui ont fait la prospérité de cette région.

3- toujours à Crolles, site Seveso, il est consommé des produits toxiques comme la phosphine, le thilane, ou l'arsine, des gaz de combat, stockés sur place, et ils circulent chaque jour en camions à travers les agglomérations.

4- en 2002, l'Alliance a rejeté dans l'atmosphère 9 tonnes d'oxydes d'azote, 10270 tonnes de CO2, 40 tonnes de composés organiques volatiles.

5- Les riverains disent que les enfants développent des pathologies inhabituelles. Il y aurait une pollution chronique liée au rejet des eaux usées industrielles,... avec les poissons ventre en l'air dans la chantourne...

6- outre ses puces, le téléphone portable a besoin de condensateurs en coltan, un minerai malléable, résistant à la chaleur et à la corrosion. Celui-ci est notamment extrait en république démocratique du Congo où se trouvent les plus importants gisements mondiaux. Comme les diamants, le coltan a été au centre d'une guerre pour le contrôle des ressources qui a tué plus de 30,5 millions de personnes dans 7 pays depuis 1998 (livre 2008), dénommé "la première guerre mondiale africaine par Madeleine Albright, ancienne secrétaire d'état des Etats Unis.

7- Au Congo, de nombreux enfants sont retirés de l'école pour travailler dans les mines de Coltan. De plus des évidences de contamination existent et le minerai serait en cause dans des déformations congénitales des bébés qui naissent avec les jambes de travers.

8- Autre bilan de cette activité minière : saccage des forêts et des cours d'eau, massacre d'animaux...

9- Et que dire des téléphones jetés : en France, 19 millions de téléphones sont remplacés chaque année. Ces téléphones contiennent des métaux lourds : cadmium, mercure et plomb en grande quantité. Quand ils sont brûlés, ils provoquent d'importantes émissions de dioxines. Mais  ces déchets vont en Chine ou en Afrique. Le programme des Nations Unies pour l'environnement signale l'empoisonnement aux métaux lourds des populations vivants près des décharges, comme celle de Dandora, à Nairobi (Kenya). 90% des enfants voisins sont contaminés par le plomb, le mercure et les dioxines issues de déchets électroniques...Entre 20 et 50 millions de tonnes de déchets électroniques sont produits chaque année, dont la plupart prennent le chemin du continent africain...